Greffe en incrustation

Greffe en incrustation

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

Greffe à l’anglaise

Greffe à l’anglaise

The video cannot be shown at the moment. Please try again later.

 

La greffe en écusson

La greffe en écusson consiste à enlever, vers le mois d’août, un œil de la variété que l’on veut greffer (voir vidéo), à insérer sous l’écorce ; il faut prendre pour la greffe des yeux bien former ; ceux du milieu de la branche sont les meilleurs (voir vidéo).

Après avoir coupé la branche sur l’arbre, on coupe immédiatement les feuilles, et on laisse une partie de la queue « le pétiole ».

L’écusson enlevé, on fait une incision en « T » sur le porte greffe. On soulève l’écorce, puis on glisse l’écusson dessous, en ayant le soin de laisser dépasser un peu le haut, afin de pouvoir couper de manière à ce qu’ils viennent bien s’ajuster sur la coupe transversale de l’incision faite sur le porte-greffe.

On lie ensuite avec du raphia (voir vidéo préparation raphia) en prenant la précaution de serrer un peu autour de l’œil.

Huit à dix jours après, on coupe le raphia pour éviter l’étranglement.

L’année suivante, fin février, avant que la végétation ce soit développée, on coupe le sujet 10cm au dessus de la greffe ; on laisse pousser quelques petits bourgeons sur le chicot, pour appeler la sève dans la greffe. Dès que celle-ci à produit un bourgeon de 20 à 25 cm de longueur, on supprime tous ceux du porte-greffe ; puis on attache la greffe avec du raphia (chute de la natte de raphia). On l’attache dur le chicot, qui est coupé à son tour au raz de la greffe au mois d’août suivant.